Comment ça marche ? Les origines du projet Un potager naturel Photos Liens

Un potager naturel

Le potager s’inspire de techniques utilisées dans l’agriculture biologique, l’agroécologie et la permaculture. L’agriculture biologique évite d’utiliser des produits phytosanitaires toxiques (pesticides, herbicides, etc.) L’agroécologie et la permaculture sont une façon de concevoir un système de production qui allie productivité, efficacité et protection/régénération de l’environnement naturel.

Nous souhaitons créer un potager riche en diversité, où les plantes créent autant de petits écosystèmes qui s’autorégulent, et où la fertilité du sol augmente année après année. Voici quelques-unes des techniques que nous mettons en pratique :

  • favoriser des associations bénéfiques de plantes : planter des plantes aromatiques près des légumes permet d’en éloigner les limaces, chenilles ou pucerons. Planter ensemble des légumes qui ont des rythmes de croissance et des besoins différents permet de tirer au mieux profit de l’espace : par exemple, la courge, le maïs et le haricot s’entraident car le maïs fournit un tuteur au haricot pour grimper, la courge conserve l’humidité du sol en y faisant de l’ombre avec ses grandes feuilles, et le haricot fixe de l’azote dans le sol, ce qui l’enrichit.
  • composter des matières abondantes à Châteaufort pour créer un engrais naturel et instaurer un circuit économiquement et écologiquement plus performant pour le village. Les services techniques tondent régulièrement les étendues de gazon (stade de foot, parc), et taillent des haies dans le village  avant de les broyer en BRF (bois raméal fragmenté), qu’on voit en tas le long des routes en hiver. Chaque année, ce sont plus de 100 tonnes de déchets végétaux qui sont acheminées à Versailles par camion pour y être compostées. A environ 50€/t de traitement, c’est un coût important pour le village. En utilisant une partie de ces matières au potager, pour les composter ou en tapir les allées, nous participons à créer un système de gestion des ressources plus efficace.
  • ne pas tondre certaines parcelles du potager pour laisser la végétation présente fleurir et monter en graines, pour favoriser la diversité des plantes, insectes et oiseaux qui y vivent, et laisser s’y régaler les 3 ruches d’abeilles installées au potager, qui sont essentielles à la pollinisation des cultures !